Publié le 17 mars 2022
Wildstrubel Crans Montana
Crédit photo : © Jan Vils

Wildstrubel Crans Montana

By UTMB
TRAIL RUNNING
|
Trail

Tracée entre les glaciers, au coeur de ce que la Suisse compte de plus beau et de plus sauvage, cette toute nouvelle épreuve sillonne la Via Alpina pour passer du canton du Valais à celui de Berne, au départ de la mondialement célèbre Crans Montana. Découverte de l'évènement avec Kévin Vermeulen, coureur élite, 3ème des derniers Championnats de France, qui aura à cœur de briller à la maison, sur sa terre d’adoption, en septembre prochain.

À chaque sortie, j’ai l’opportunité de découvrir de petites vallées cachées, comme si j’ouvrais une boite magique à chaque fois que je chaussais les baskets.

Kévin, tu es arrivé il y a 5 ans dans cette région. Pourquoi n’es-tu jamais reparti ?
Je me suis installé à Crans Montana pour travailler en tant qu’ergothérapeute à l’hôpital du Valais, après des études en Belgique. La première fois que j’ai franchi les portes du Valais depuis Lausanne, j’ai été impressionné par cette sensation de plonger dans une région entourée de hautes montagnes, de toute part. C’est un lieu de vie et d’entraînement paradisiaque pour pratiquer le trail à haut-niveau. C’est très calme, paisible. Il y a une véritable culture du sport outdoor et toutes les infrastructures nécessaires. À chaque sortie, j’ai l’opportunité de découvrir de petites vallées cachées, comme si j’ouvrais une boite magique à chaque fois que je chaussais les baskets.

Comment définirais-tu l’épreuve qui se déroule chez toi à quelqu’un qui n’est jamais venu ?   
À mes yeux, ce qui est absolument génial, c’est l’opportunité de découvrir deux cultures à travers une même course, en passant du canton du Valais, francophone, à celui de Berne, en Suisse alémanique. Rien que cela fait de la course un voyage en soi. Ensuite, d’un point de vue purement technique, les sentiers sont plutôt propres ici. Ceux qui aiment le skyrunning, les cailloux et les pierriers risqueraient de repartir déçus. Il s’agit de courir plutôt que de marcher. Je recommande d’ailleurs d’être économe sur les fibres musculaires, notamment en descente, car il faudra être capable d’allonger la foulée sur les derniers kilomètres.

Quels sont tes spots préférés rejoints par le parcours ?
J’adore le col de la Gemmi, au départ de Loèche-les-Bains, et sa montée en lacets ultra-typique, reconnaissable parmi toutes. J’apprécie également courir le long des bisses, sur des sentiers en balcon longeant ces anciens canaux caractéristiques de la région qui ondulaient à flanc de montagne afin d’irriguer les terres.

Crédit photo : ©Tourismus Adelboden-Lenk-Kandersteg

WILDSTRUBEL BY UTMB®
Les distances : 108 km & 6000 D+ / 50 km & 2650 D+ / 25 km & 1150 D+

Du 08 au 11 septembre à Crans Montana
wildstrubel.utmb.world/fr

Les évènements associés

Les articles associés

Vous voulez des cookies ?

Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver la catégorie de cookies suivante. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
1. Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
2. Personnalisation
Ces cookies permettent d'analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.