Publié le 15 mars 2021
WELCOME TO FLATLAND
Crédit photo : Red bull content pool

WELCOME TO FLATLAND

L'art et la manière de rouler le monde

BMX, Portrait

Agé de 31 ans, on peut dire que Matthias Dandois a roulé sa bosse dans le milieu du BMX. Spécialiste du « flat » qu’il maîtrise depuis 20 ans, l’octuple champion du monde dans sa discipline a fait le tour du monde sur son vélo. Retour sur quelques uns de ses plus beaux tricks en Europe.

Le Flat est une discipline à part dans le monde du BMX. À la recherche de performance, on lui préfère harmonie du style et beauté des gestes. Matthias Dandois est une figure incontournable de ce sport, qui trouve son inspiration dans la rue, où il a excellé quasiment toute sa vie. Champion du monde de BMX flatland en 2008, 2009, 2011, 2012, de nouveau en 2016, 2017 et 2018. Il remporte son huitième titre planétaire à Chengdu en 2019. Un palmarès incroyable pour le rider français qui a su insufflé un style et un esthétisme rare dans la pratique, tout en performant sur des figures techniques et inédites. Un talent brut qu’il cultive depuis l’âge de 12 ans. Vivant aujourd’hui entre Paris et New-York, Matthias continue de faire de belles images en attendant que les compétitions reprennent. Il est aussi depuis peu au micro d’un nouveau podcast, Decoding Athletes, dans lequel il s’entretient avec des athlètes sur leur parcours. Une nouvelle corde à son arc, en parallèle de sa passion qui l’a toujours amené aux quatre coins du monde, entretenant sa personnalité de globe-trotter qui donne aussi vie à sa créativité : “Notre métier, c’est d’aller dans la rue, dans des pays différents pour utiliser l’immobilier urbain et faire du vélo dessus.” 
Et c’est bien ce qu’il fait, dans un Paris confiné ou un village grec à flanc de falaise, Dandois est définitivement à l’aise n’importe où sur son deux-roues.

Crédit photo : Red bull content pool

PARIS I LOVE YOU

PARIS - FRANCE - 2020
C’est en plein reconfinement, dans un Paris désertique que Matthias a revisité les rues de la capitale. Cette capitale qui  a été son terrain de jeu depuis son plus jeune âge. Un retour aux sources en images, esthétique et poétique, alors que le monde, tel qu’on le connaissait, était en suspens.

Pendant 5 nuits, le rider et son équipe ont parcouru les rues de Paris et shooté sur les spots les plus emblématiques : La Tour Eiffel, Montmartre, les Champs Élysées et même la scène du Palais Garnier.

Le tout avec des autorisations, confinement oblige : « On s’est parfois retrouvés dans des situations absurdes, à expliquer aux policiers pourquoi on faisait du bike à 4 heures du matin dans les rues de Paname. »

Crédit photo : Red bull content pool

SANTORIN

Crédit photo : Red bull content pool

SANTORIN - GRÈCE - 2018
Du bleu, du blanc et la mer en fond… Un cadre idyllique, propice aux selfies des touristes, Santorini a de quoi faire rêver. C’est sur ce spot au décor de carte postale que Matthias a posé quelques figures bien calibrées pour un shooting décalé, entre horizon et couleurs pastels. Ici, poser une figure sur un toit surplombant une falaise de 50 mètres n’a pas effrayé le flatlander…Quelle maîtrise! Un lieu qui n’a définitivement rien des spots habituels de BMX mais qui a « botté » le rider pour quelques jours d’images au rendu assez spectaculaire!

Crédit photo : Red bull content pool

BERLIN

BERLIN - ALLEMAGNE - 2018
En tant qu’athlète Red Bull, Matthias a été invité par la marque en Juin 2018 à Berlin pour être shooté par la relève de la photographie au cours du «Red Bull Rising Talent », un nouveau format de programme éducatif pour les talents de demain. L’occasion pour le rider de faire ce qu’il aime le plus dans une ville historique, au charme brut, tatouée de graffitis comme Mathias l’est sur son corps. On le voit ainsi « claquer » quelques tricks dans la capitale allemande, aussi trendy que visuellement intéressante en images. Un résultat brut et très « street » du BMX de Matthias, un régal pour les yeux.

Crédit photo : Red bull content pool

LISBONNE

Crédit photo : Red bull content pool

LISBONNE - PORTUGAL - 2018
Motifs géométriques, formes arrondies, les pavés ont été une source d’inspiration presque magique, limite poétique, pour Dandois dans la ville de Lisbonne. En explorant la culture portugaise, il nous livre ici un rendu artistique unique, entre courbes hypnotisantes et ondulations fluides, prises d’un drone, où BMX et dessins ancrés au sol se mêlent et se conjuguent. Un exploit visuel surprenant dans un pays qu’il considère comme l’un de ses favoris en Europe. 

Olivia Bergamaschi

Vous voulez des cookies ?

Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver la catégorie de cookies suivante. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
1. Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
2. Personnalisation
Ces cookies permettent d'analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.